dimanche 28 avril 2013

La vie est précieuse, préservons là !

Il ne faut pas confondre les survivalistes (qui prônent la survie) avec les malades de la gâchette comme le tueur d'Istres. Ce qui ne veut pas dire que certains survivalistes ne soient pas des malades de la gâchette. Pour ma part, je prône un survivalisme humaniste. D'ailleurs j'écrirais un livre prochainement sur le sujet.

La mort de certaines personnes qui m'étaient chère m'a fait prendre conscience à quel point la vie était précieuse. Non pas que je n'en avais pas conscience avant mais j'étais obnubilé par des choses matérielles comme tout un chacun. On veut amasser des choses matérielles et le spirituel nous embête un peu. Mais ça, c'était avant. 

Aujourd'hui, j'ai envie de parler d'humanisme qui, au delà des religions de chacun, devrait nous réunir tous en tant qu'appartenant à une même espèce : l'espèce humaine.

En tant qu'être humain, notre devoir est de survivre pour perpétuer l'espèce humaine et par conséquent, nous devons préserver la vie tant que possible. Ce qui n'exclue pas le devoir de nous défendre. Les moines de Shaolin ont bien appris le kung-fu pour se défendre et les Etats disposent d'armées pour pouvoir se défendre. Par conséquent, il est logique que les survivalistes disposent eux-aussi de moyens pour se défendre.

Nous pouvons distinguer 2 courants dans le survivalisme : le survivalisme égoïste qui ne pense qu'à sauver sa peau et celle de sa famille (ce qui est déjà pas mal) et le survivalisme humaniste qui souhaite former une communauté de survivalistes afin de s'entraider mutuellement afin de survivre en société. C'est bien sûr dans la deuxième catégorie que je me range et c'est aussi la raison de ce blog (et des livres que j'écrirai sur le sujet) afin de pouvoir inciter d'autres personnes à adhérer à nos idées parce qu'ensemble nous serons plus fort non seulement pour faire connaître nos idées d'un survivalisme humaniste mais aussi parce qu'à la longue il est certain que c'est en se groupant que nous serons plus à même de nous défendre.

Si vous partagez mes idées, je vous propose aujourd'hui de rejoindre ma communauté d'amis sur Facebook :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire