mercredi 24 avril 2013

Les survivalistes sont-ils des individualistes ?

J'en ai bien peur mais ça s'explique aisément. 

Les gouvernements et surtout l'Armée (la grande Muette) cultivent le goût du secret. Bien sûr, des pays comme la France ou les États-Unis ont des programmes de gestion des catastrophes (catastrophe majeure ne signifie pas fin du monde mais catastrophe importante comme celles survenues en Thaïlande ou au Japon lors des tsunamis).
Aussi, en l'absence d'informations de la part de nos gouvernements, les populations civiles pensent que rien n'est prévu en cas d'une catastrophe majeure et ils se disent que si le gouvernement ne fait rien pour moi, c'est à moi de prendre les choses en main et de penser à ma propre sécurité : achats d'armes, stock de nourriture et d'eau, abrit, etc.

Ceci étant dit, les survivalistes (dont je fais parti) n'ont pas totalement tort. C'est la faute des gouvernements qui ne communiquent pas assez sur la sécurité et la protection. 
Qui sait ce que le gouvernement a prévu lors d'une catastrophe majeure ?
Réquisition de l'armée pour assurer le maintien de la force publique, des hôpitaux et des médecins pour la santé, stocks de nourriture, etc. 

J'ai travaillé dans la sécurité et je connais bien le problème, mais comme la plupart des survivalistes, je n'ai pas une confiance aveugle dans les gouvernements ni même dans les messages rassurants qui ne servent qu'à nous calmer lors d'une catastrophe imminente. 
A chaque fois qu'un problème est survenu : passage du nuage radioactif au dessus de la France ou contamination du sida par le sang, le gouvernement a nié avant de reconnaître quelques années plus tard les mensonges et même si des ministres et des hauts responsables de la santé ont été condamné, cela n'a fait que nourrir la suspicion que la population éprouve envers nos dirigeants.

Il serait temps que nos gouvernements fassent participer les populations aux exercices de sécurité comme c'est le cas au Japon afin que nous soyons tous plus à même de faire face aux catastrophes et aussi à diminuer le sentiment que le gouvernement ne fait rien pour nous, sentiment que partage bon nombre de survivalistes.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire