dimanche 9 juin 2013

L'or, valeur refuge


La crise économique est là, plus personne ne peut le nier et on vous conseille sûrement de diversifier votre épargne en la répartissant par exemple sur plusieurs comptes, voire plusieurs banques.

Ceux qui se tiennent au courant savent que la France est déjà l'un des pays où la fiscalité est la plus importante mais que l'avenir est encore plus sombre puisque nos impôts ne servent plus qu'à payer les intérêts de la dette et l’État s’apprête à taxer tous les comptes épargne, assurances vie comprises.

Hormis certains livrets régis par une réglementation spécifique (Livret A, livret Développement Durable, Livret d’épargne populaire et Livret Jeune), tous les autres livrets d’épargne sont soumis à l’impôt et aux cotisations sociales. Depuis le début de l'année 2013, la fiscalité de ces revenus de placement a été durcie et, en grande partie alignée sur celle des revenus du travail.

Avant une éventuelle dévaluation de l'Euro ou un retour aux francs, voire une faillite possible des banques, vous êtes de plus en plus nombreux à vous constituer une épargne en or.

Je suis allé interroger hier "Le Comptoir National de l'Or" à Paris pour en savoir plus et voici les explications que j'ai recueillis.

Vous pouvez acheter des pièces en or cotées en bourse, celles-ci ont généralement une valeur supérieure à leur poids en or. Leur poids en or est de 22 ou 24 carats. 24 carats correspond à de l'or pur à plus de 99% mais aucune pièce en or ne peut être pure à 100%. L'or étant un métal trop mou, on doit lui adjoindre du cuivre ou de l'argent. Le Napoléon et La Croix Suisse de 20 francs ont une valeur supérieure à 200 € et leur couleur est cuivré à cause du cuivre qu'elles contiennent puisqu'elles ont 22 carats. Les nouvelles pièces or de la monnaie de Paris sont généralement de 24 carats et elles contiennent de l'argent ce qui les rend plus brillantes. Par contre les nouvelles pièces en or ne sont pas cotées en bourse et leur valeur réelle est celle de leur poids en or.
Si vous gardez vos pièces plus de 12 ans vous ne serez pas imposé lors de la revente (taux de 8%). Mais si vous faites une moins-value, vous ne serez pas non plus imposé.
La monnaie est divisible, ce qui n 'est pas le cas des lingots et des lingotins : un lingot ou un lingotin ne peut pas être coupé en deux alors que si vous possédez un stock de pièces, vous pouvez n'en vendre qu'une partie en fonction de vos besoins.
Posséder de l'or ou de l'argent permet de constituer une épargne rassurante à l’abri des aléas des circuits traditionnels bancaires et des risques de confiscation de votre épargne par le gouvernement.

Pour en savoir plus sur l'or, vous pouvez aller sur le site http://www.gold.fr
Vous pouvez également acheter le livre "Survivre à une catastrophe : le survivalisme".

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire