mercredi 10 juillet 2013

Assault on Wall Street


Ce film est très intéressant car il montre comment un petit épargnant américain se découvre ruiné du jour au lendemain. 
Le personnage central (Dominic Purcell) a acheté une maison avec un crédit à taux variable. Il dispose de plusieurs cartes bancaires qui lui permettent d'acheter à crédit. Sa femme malade ne travaille plus et l'assurance maladie refuse de continuer à lui rembourser ses frais médicaux. Toutes ses économies ont été placé en actions sur les conseils d'un agent de change dans des valeurs réputés sûres. Hélas comme en 1929, ce sont les petits spéculateurs qui vont perdre le plus. Notez que seuls les initiés - ceux qui travaillent à Wall Street - peuvent encore sauver leurs billes s'ils sont au courant à l'avance d'un éventuel crash boursier.
Ruiné sa femme se suicide. Non seulement il perd ses économies mais on lui réclame en plus 65 000 dollars au titre de la participation au paiement des dettes de la compagnie qui a fait faillite, sans compter les intérêts qu'il devra payer pendant des années. La banque fait des saisies sur son salaire ce qui entraîne automatiquement le licenciement de notre héros. Pour finir la banque saisi sa maison, il a 12 heures pour prendre ses affaires et vider les lieux.
Ce scénario catastrophe bien que réaliste va pousser le personnage central à s'armer et à liquider les hommes d'affaires de Wall Street qui ont ruiné sa vie.

Ce que l'on peut retenir de tout ça :
N'achetez jamais à crédit avec un taux variable. Un jour prochain l'immobilier va s'effondrer et ceux qui ont encore de l'argent pourront acheter des biens immobiliers au 10ème de leur valeur d'aujourd'hui. Car les banques détiennent toutes des prêts toxiques et suite aux saisies immobilières des biens immobiliers vont être vendus aux enchères à des prix défiant toute concurrence. C'est mathématique, les banques sont obligées de faire faillite et les gouvernements ne pourront pas toujours renflouer leurs dettes. Actuellement pour 10 euros d'argent déposé, les banques prêtent 100 fois plus d'argent. Elles prêtent de l'argent qu'elles ne possèdent pas en faisant de la création monétaire. Plus de 90% de l'argent mondial en circulation provient de la création monétaire par les banques et seulement 10% de la planche à billet. Il n'y a pas assez d'argent au monde pour rembourser tous les prêts (le capital + les intérêts). 
Tout le monde emprunte aujourd'hui : les pays, les entreprises, les particuliers. Et les banques poussent au vice car elles touchent des primes importantes à chaque fois qu'elles prêtent de l'argent. Bien sûr il ne s'agit pas d'argent physique mais d'une créance contractuelle, un contrat qui engage les parties et qui participe à la création monétaire. Toutes les banques sont solidaires et si la faillite de l'une d'elle peut être évitée, la faillite de plusieurs d'entres elles entraînera la faillite de toutes les banques. De même la faillite de plusieurs pays européens entraînera la faillite de la BCE et la fin de notre unité monétaire.
Dans le passé, le christianisme et l'islam condamnaient le prêt avec intérêt (l'usure) parce qu'ils savaient qu'à ce jeu tout le monde serait un jour perdant même s'il semble au départ que gagner de l'argent en prêtant de l'argent soit une bonne chose. 
Un jour prochain la déflation va entraîner un ralentissement conséquent de l'économie ainsi qu'une augmentation de chômeurs d'environ 30%, voire jusqu'à 50% de la population. L'argent sera devenu trop cher et trop rare (il n'y en a déjà plus assez pour tout le monde).
Tous ceux qui ne pourront plus payer leurs prêts verront leurs terres, leurs maisons et leurs entreprises confisquées. Il y aura la famine, les suicides et bien sûr la guerre car la 3ème guerre mondiale est inévitable comme il est désormais admis que c'est la 2ème guerre mondiale qui a sorti l’Amérique et l’Europe de la grande dépression (suite au crash boursier de Wall Street de 1929). 
L'effort de guerre fera tourner les usines à fond et il n'y aura plus de chômage. L'économie mondiale sera relancée grâce à la 3ème guerre mondiale et les richesses mondiales seront une nouvelle fois redistribuées.

Note : il ne s'agit pas d'un scénario catastrophique mais d'une réalité économique.

Mon père était employé de banque au Crédit Agricole Mutuel. Mon frère a travaillé pour des banques d'affaires suisses et françaises et fut également chargé d'investir l'argent de grosses entreprises françaises dans les marchés boursiers. Mon père et mon frère ont tous les deux perdu beaucoup d'argent dans les actions, notamment avec Eurotunnel.
Si des banques ou des agents de change professionnels perdent de l'argent, pensez-vous vraiment faire mieux qu'eux ?
C'est comme au casino, la seule façon de ne pas perdre, c'est de ne pas jouer ! 

J'ai toujours aimé l'histoire et l'histoire est un éternel recommencement. Les crises financières se succèdent et causent la destruction des empires. On a beaucoup à apprendre en apprenant l'histoire. Les erreurs du passé doivent être étudiées afin de ne pas les répéter. La confiance aveugle n'a jamais sauvée personne. Au contraire, savoir, c'est pouvoir anticiper les choses et prendre les mesures adaptées à la situation.
Je suis un survivaliste. Qu'elle que soit la situation, j'ai envie de survivre ou du moins d'essayer. C'est pourquoi je me prépare à un effondrement économique prochain.

Je demande au gouvernement de supprimer la taxe de 8% sur la vente de l'or et de rétablir la libre circulation de l'or et l'argent dans le commerce afin que cette monnaie puisse circuler librement au coté de la monnaie fiduciaire et de la monnaie numérique. Comme le préconise le professeur Antal FEKETE, l'or et l'argent peuvent servir à éteindre la dette ou en tout cas la réduire avant que celle-ci nous explose à la figure.

Pour ceux qui le souhaitent, mon association et moi-même sommes à votre disposition pour toutes explications, conseils ou conférences.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire