mercredi 12 février 2014

L'année 2013 a été plus dure pour les entreprises françaises que le fut celle de 2009

Les économistes le craignaient, c'est désormais une certitude : l'année 2013 a été plus dure pour les entreprises françaises que le fut celle de 2009, au plus fort de la crise économique qui suivit la chute de la banque américaine Lehman Brothers. Lire l'article sur "le Monde".

« La détérioration est très nette », observe Yves Zlotowski, économiste en chef chez Coface, « fragilisées une première fois par la crise de 2009-2010, les entreprises les plus vulnérables n'ont pas résisté à la récession enregistrée en 2013. 

Je pense que les politiciens devraient arrêter de tourner autour du pot et de vouloir nous faire prendre des vessies pour des lanternes. Il y a bien eu une récession en 2013 et 2014 s'annonce pire que 2013. Au train où vont les choses, on sera de moins en moins à avoir du travail en France sans que celui-ci ne soit directement financé par l’État. Nous savons que la dette de la France ne sera jamais remboursée alors qu'attend le gouvernement pour faire un défaut de paiement et nous libérer du poids de cette dette.

Une bonne nouvelle dans cette grisaille, la possibilité d'ouvrir un compte Nickel même si les retraits dans les DAB français ne sont pas gratuits.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire