mercredi 1 juillet 2015

L'ancien premier ministre François Fillon craint une guerre civile

islam

«Nous vivons une nouvelle sorte de guerre mondiale». Unir, à l'initiative de Paris, les puissances occidentales à la Russie et l'Iran, pour mettre un point final au développement de l'État islamique, c'est la riposte à laquelle appelle l'ancien premier ministre François Fillon, interrogé ce mardi dans l'Opinion. «Sans coalition mondiale la guerre contre les totalitarismes islamiques va durer des années, faire des milliers de victimes (…) et pousser les communautés à l'affrontement, y compris sur notre propre sol», s'inquiète le député de Paris. Une nouvelle occasion pour le candidat de contester la politique diplomatique menée par l'exécutif, à l'égard de l'Iran et de la Russie notamment.

Un soldat d’Allah, que l’on veut faire passer pour un déséquilibré, à la « relation difficile » avec son patron qu’il vient de décapiter, duquel il accroche la tête sur un grillage, encadrée des drapeaux de l’EI, cela vient de se passer sur notre sol, la France. 
Lire l'article complet ici !
On veut faire passer un fou d'Allah pour quelqu'un qui avait un problème avec son patron. Vouloir nous faire croire qu'un musulman qui a un problème avec son patron trouve normal de lui couper la tête risque fort bien de décourager les patrons à embaucher des musulmans. Sans compter le risque qu'un musulman se suicide emportant avec lui un maximum de mécréants s'il est au commande d'un moyen de transport.

Depuis les années 1990, nous ne voulons pas voir la radicalisation d’une fraction des musulmans de France. Cela se traduit par l’enfermement et l’endoctrinement d’enfants, d’adolescents. Cela se voit à travers l’évolution vestimentaire sur la voie publique, à l’exemple du voile intégral et cela s’entend par l’entremise de prédicateurs ou d’imams autoproclamés qui tiennent un discours radical, voire anti-France.
Actuellement, sur certains territoires, se mêlent drogue, mafia et islamisme afin d’exercer un contrôle dans des quartiers.
Oui, la menace islamiste est intérieur au territoire national. Ce sont nos enfants de France qui sont conditionnés. Comme je l’ai souvent dit, l’espace public est désormais gangrené.
Lire l'article complet ici !

On parle dans les médias de l'islam radical alors qu'on ne parle jamais du christianisme radical, du judaïsme radical ou du bouddhisme radical. Il n'y a pas d'islam radical mais un islam tout court.
C'est au nom de l'islam et au nom d'Allah que les musulmans tuent ou mentent pour s'emparer du pouvoir. Il y a bien 2 grands courants de l'islam : les sunnites et les chiites qui se font la guerre depuis la mort de Mahomet, le prophète de l'islam, plus quelques autres courants mineurs, mais ce n'est pas aux non-musulmans de juger quel est le meilleur courant de l'islam, puisqu'en fin de compte le but de l'islam est toujours la domination du monde et la mise en esclavage de tous les non-musulmans.
Rassurez-vous, vous n'êtes pas obligé de me croire, je n'avance rien sans preuve, tout est dans mon blog : http://islam-et-islamisation.blogspot.fr


Maroc : un homosexuel présumé filmé en train d'être lynché à Fès 
Lorsque la France deviendra à son tour une république islamique, tous les homosexuels seront exécutés. Le plus "drôle", c'est qu'ils devront ça aux socialistes, eux qui ont fait voter le mariage pour tous. Je pense que les homosexuels et les femmes ne devraient pas voter pour la gauche à moins de vouloir mourir ou finir comme esclave.

La plupart des français n'ont pas lu le coran, ils ne connaissent de l'islam que ce qu'on a bien voulu leur raconter. Je suis un observateur, j'observe l'islamisation de la France et de l'Europe, j'étudie l'islam comme j'étudie les autres religions. Et je sais que l'islam est la seule religion au monde qui vise à dominer le monde par la force ou par la ruse.
Ma mission est de constater et de témoigner mais je ne souhaite pas prendre part à cette guerre pour le moment (la guerre que l'islam mène contre le monde libre). 
Si les français veulent devenir un pays islamique et rejoindre les 57 autres pays islamiques au monde, grand bien leur fasse. En ce qui me concerne, je me serai déjà expatrié très loin à l'autre bout du monde.
Si les français refusent d'être des esclaves d'Allah (des soumis) et qu'ils le disent, alors je me rangerai de leur côté. Mais pour le moment, il semble que la majorité des français n'ai rien contre le fait de devenir des esclaves de cette religion politique.
La décision vous revient, mais sachez que, si nous sommes nombreux à observer l'islamisation de nos pays européens, nous ne pourrons rien faire tant que le peuple ne se révoltera pas contre l'islamisation et contre le pouvoir en place qui tolère ça.
La balle est dans votre camp !
Thierry Cumps

En savoir plus sur l'islam sur : http://islam-et-islamisation.blogspot.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire