jeudi 23 juin 2016

Le patron de la DGSI dépeint une France au bord de la guerre civile

la France au bord d ela guerre civile

Devant la commission d’enquête parlementaire sur les attentats du 13 novembre, le patron de la Direction générale de la Sécurité intérieur (DGSI) a exprimé ses craintes sur « la menace intérieure » évoquant une France « au bord de la guerre civile ».

Dans les colonnes du Figaro, Patrick Calvar dresse un constat sans ambages de la situation sécuritaire en France. « Nous sommes au bord de la guerre civile. Il nous appartient donc d’anticiper et de bloquer  tous ces groupes qui voudraient, à un moment ou à un autre, déclencher des affrontements intercommunautaires ».Parmi les scénarios redoutés évoqués dans les colonnes du quotidien, une nouvelle « séquence » de terrorisme islamiste et donc de nouveaux attentats perpétrés sur notre sol. Un énième épisode de terreur qui pourrait enjoindre la population, empreinte de défiance vis-à-vis des autorités, à verser dans « l’autodéfense ». Alors que dans les mêmes temps, les inscriptions dans les clubs de tir sportif ont parfois doublé. Des gendarmes et des policiers s’y rendraient même, estimant leur pratique « insuffisante ».

Autre scénario envisagé, la montée des tensions communautaires, le spectre de la manifestation « pro-Gaza » de l’été 2014 et ses slogans « morts au juifs » demeurant dans tous les esprits. « Dans certaines communes de Seine-Saint-Denis, tous les juifs sont partis », déplore le député UDI, Meyer Habib.

Lire l'article compte ici !


Il y a deux mois, le BND, (Bundesnachrichtendienst) le Service de renseignement extérieur du gouvernement fédéral allemand, a lancé un cri d’alarme :
« L’Allemagne est en train de s’islamiser avec des risques graves pour la sécurité nationale et le maintien des valeurs de la Constitution.ˮ
Dans un document secret, mais rendu partiellement public par le journal Die Welt, les experts allemands expliquent que le flux élevé de personnes en provenance de pays musulmans créera de l’instabilité dans le pays. Avec sa politique d’accueil indiscriminée, l’Allemagne est en train d’importer l’extrémisme islamique, l’antisémitisme arabe, des conflits nationaux et ethniques d’autres peuples et une conception différente de la société et du droit.
Le rapport révèle aussi que les autorités et les services de renseignement ne sont pas à même de faire face aux problèmes de sécurité importés, ni aux réactions futures du peuple allemand.
Ce niveau de risque est double : d’une part, l’islamisation de l’Allemagne, qui mettra en crise l’Etat de droit et la démocratie, de l’autre, la radicalisation de la société nationale allemande, qui tendra à ne pas accepter les effets dévastateurs de cette migration imposée par l’élite politique.
Ce document constitue un véritable acte d’accusation de la politique irresponsable de Merkel, et rien depuis n’a changé.
Ce n’est pas la première fois que les services de renseignement d’un pays européen dénoncent, sans être entendus, les risques générés par une immigration islamique illimitée, non seulement pour le maintien d’une société de droit, mais également pour les menaces accrues d’attaques terroristes jihadistes.
Lire l'article complet ici !

mardi 7 juin 2016

S'exiler pour survivre

Parfois nous sommes obligés de quitter le pays où l'on est né pour pouvoir survivre.

islam
De nombreuses personnes ont du fuir leur pays à cause de l'islam, cette idéologie raciste et misogyne dont le but est la destruction du monde. Je vais d'ailleurs illustrer mes propos avec cette vidéo d'un algérien qui a dû quitter l'Algérie à cause de l'islam et de ses fanatiques violents, incultes et barbares. 

Mon propos n'est pas de développer sur l'islam, il existe un blog pour cela : http://islam-et-islamisation.blogspot.fr

Mon propos est de vous faire réfléchir à un éventuel exil vers un pays proche ou lointain dans lequel vous pourrez garder votre liberté, liberté de penser, de parler, d'élire vos représentants, de croire à ce que vous voulez, de travailler, un pays démocratique et non islamique.

Moi, j'y ai déjà réfléchi. Mais comme le dit si bien l'algérien Aldo Sterone, ces gens là, une fois qu'ils se seront installés dans votre pays et qu'ils l'auront détruit de l'intérieur, ils vous suivront et iront s'installer dans tous les pays démocratiques du monde afin de propager leur culte de la terreur et de la haine : l'islam.

En attendant que les hommes et les femmes se soulèvent et décident de se battre pour leur liberté, il nous reste toujours l'exil afin de gagner quelques années de paix et de liberté. Je laisse la parole à mon algérien préféré : Aldo Sterone :


Zineb El Rhazoui, journaliste chez Charlie Hebdo, rescapée de la tuerie de janvier 2015 : « Il faut faire l’amalgame entre les terroristes et leurs idéologues. Le débat public n’a pas vocation à aider une religion bédouine, écrite il y a quinze siècles, à trouver sa place dans la cité. Ceux qui veulent la pratiquer en ont le droit. Mais elle n’a pas à régir la société. Nous n’avons pas à faire d’exception juridique pour les musulmans. En faisant cela, nous ouvrons des brèches dans la République. » « Cette notion d’islamophobie a réussi à faire taire beaucoup de gens. Moi qui ai grandi dans l’islam, qui ai dû apprendre le Coran par cœur, j’ai peur de l’application de la charia. Mais cette peur n’a rien à voir avec le racisme. Dans les pays où les islamistes sont au pouvoir, en Arabie saoudite notamment, on ne taxe pas les critiques de l’islam de racisme : on les emprisonne ou on les pend. Dans des démocraties, ceux qui n’ont aucun moyen de nous faire taire crient à l’islamophobie ».


JE SUIS LA FRANCE - COMPRENEZ MOI


Une ex-Iranienne appelle les Français à lutter contre l'islam

islam

A lire : Rotterdam : la police islamique de la charia patrouille dans les magasins

jeudi 2 juin 2016

Conseils personnalisés pour assurer votre survie

Thierry Cumps

Auteur de livres sur la sécurité, la survie, la santé et la finance, je vous propose aujourd'hui mes conseils personnalisés.

Parce que nous n'avons pas tous le même parcours, les mêmes capacités financières et sportives, je vous propose d'être votre coach et vous guider aussi bien dans les placements financiers que dans la remise en forme.
Ensemble, nous allons échanger d'abord par email pour établir un projet raisonnable. Vous pouvez me joindre par email : cumps.association@gmail.com

Je m'appelle Thierry Cumps, j'ai plus de 50 ans et j'ai été sous/officier de l'armée de l'air dans un service de sécurité et de sauvetage et employé en tant qu'agent de sécurité pour du filtrage, au sein d'un PC sécurité ou lors de salons et autres manifestations.
Je suis titulaire de nombreux diplômes et certifications : CAM, ERP1, IGH1, SSIAP1, CQP APS, AFPS, SST, H0V-BOV, capacité en droit, plusieurs diplômes en informatique.

J'ai pratiqué plusieurs sports de combat comme le karaté, le ju-jitsu, la boxe thaï ou le Systema.
Je pratique régulièrement la musculation, j'ai étudié le corps humain et je suis également un spécialiste de la perte de poids (je peux vous aider à mincir rapidement, durablement et sans danger).

Mon métier en tant qu'agent de sécurité est de protéger les personnes et les biens.
Prévoir les risques est pour moi une seconde nature. Exemple : lorsque j'attends sur le trottoir pour traverser la route, je reste derrière quelque chose en fer comme un poteau ou une barrière métallique. Régulièrement des piétons sont fauchés par des automobilistes sous l'emprise de la drogue ou de l'alcool ou simplement distraient par leur téléphone portable.

Je suis toujours en train d'analyser la situation afin de prévoir les dangers et la façon d'y remédier. C'est peut-être pour cela que je suis un expert de la survie. Avant de partir à l'autre bout du monde (comme les Philippines), je prévois plusieurs modes de paiement, le cas où je me ferai voler mon argent, mon passeport, etc.
J'ai toujours une solution de secours afin de pouvoir faire face aux imprévus quels qu'ils soient. Comme on dit, il faut avoir un plan A, mais aussi un plan B et surtout savoir improviser lorsque les plans A et B tombent à l'eau.
Lorsqu'on est confronté à un danger, il y a plusieurs façons d'y faire face. Le cerveau doit travailler en mode instinct car on n'a pas le temps de réfléchir. Mais pour avoir un bon instinct, il faut avoir de bonnes informations, et ça, ça se travaille.

Quelques uns de mes blogs :
http://la-survie.blogspot.fr
http://la-securite.blogspot.fr
https://cartesbancaires.blogspot.fr 
http://sante-forme-bonheur.blogspot.fr

J'ai diversifié mes actifs financiers et j'envisage de prendre ma retraite très loin de la France. A moins d'un sursaut identitaire, notre pays est condamné à disparaitre, alors contactez moi avant qu'il ne soit trop tard.

Quelques conseils gratuits :
1) Dans un pays musulman, ne critiquez pas l'islam et son prophète, c'est un crime.
2) Renseignez-vous sur les lois des pays dans lesquels vous allez voyager ou vivre.
3) Si vous êtes en excès de poids, perdez le gras en trop et remettez vous au sport : musculation, sport de combat, etc.
4) Placez de l'argent dans un autre pays avec une carte bancaire qui lui est associé afin de pouvoir retirer de l'argent dans n'importe quel pays du monde. Exemple : Neteller ou Veracarte.
5) Envisagez de vous expatrier dans un autre pays que la France ou bien dans l'un de ses territoires éloignés et préservés de la violence et de la chute de l'Euro comme la Polynésie française.
6) Étudiez les langues étrangères, ça risque de vous être utile.
7) Formez-vous à un second métier si c'est possible et voyez comment gagner de l'argent dans un autre pays que le votre.
8) Apprenez les gestes de premiers secours et gardez toujours une trousse de secours à portée de main. J'en ai toujours une dans le salon et dans mes sacs à dos.

Assurer notre survie devrait être notre priorité !
Thierry Cumps

N'hésitez pas à m'écrire.

http://thierry-cumps.blogspot.fr/p/lauteur-de-ce-blog.html

CUMPS (association d’aide grâce à l’outil Internet)

Association loi de 1901
Siège social : 4 rue Charles-Emile Paris – 93350 Le Bourget
L’association CUMPS vous aide à être visible sur internet et combat toutes formes de criminalité sur internet.
Nous avons l’ambition d’aider les gens et de créer des centres de formation un peu partout dans le monde.
Déclarée à la Préfecture de la Seine-Saint-Denis sous le numéro W931008835.
N° SIREN : 533 488 045 – N° d’enregistrement à la CNIL : 1587474